Encore des coupes à venir dans le secteur du logement. A compter de l’an prochain, le crédit d’impôt transition énergétique de 30% accordé pour l’installation de fenêtres double vitrage, de portes et de volets isolants va être sérieusement raboté. Contacté par Capital, un conseiller de Nicolas Hulot confirme que le taux du crédit va être réduit pour ces travaux qui ne permettent pas de réaliser suffisamment d’économie d’énergie. Dès 2019, ils seront même exclus du dispositif fiscal.

Si vous comptiez changer vos fenêtres ou installer des volets isolants, il ne vous reste donc plus que quelques mois pour profiter pleinement de cette aide. Pour mémoire, ce dispositif permet à tout propriétaire de déduire de son impôt sur le revenu 30% des travaux engagés dans sa résidence principale. Cette ristourne fiscale ne s’applique toutefois que sur les seules dépenses en matériel, et non les frais de main d’œuvre.
 

Outre les portes et les fenêtres, d’autres travaux sont éligibles : installation de chaudière (à condensation, géothermiques ou à bois), pose de panneaux solaires, isolation des murs et toitures… Le crédit d’impôt à 30% devrait être essentiellement recentré sur ces autres tâches l’an prochain.

Quoiqu’il en soit, notez que tous les travaux éligibles au crédit d’impôt continueront à bénéficier de la TVA au taux réduit de 5,5 % l’an prochain.